Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le retour du squat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
๏ Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Le retour du squat  Dim 28 Mai - 19:50


Rox
Fox



« Petite citation »


Ex
tra



PSEUDO :
ritalin
ÂGE :
22 ans
PRÉSENCE :
Comme dhabitude
OU AS-TU CONNU NMHE ?
 Selon vou s ?
EN T'EN PENSES QUOI? :
Je déteste.
CODE :
écrire ici
UN MOT POUR LA FIN ?
 Des bisous :coeur:




Iden
tité

Nom Disney et de substitution :
Rox,
mais comme il est nécessaire d'avoir un nom de famille dans le monde des humain, il décidera de s'appeler Rox Fox, faisant appelle à ses origines.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE/ÂGE :
À la campagne il y a quelques mois de cela. Sous forme humaine il a l'apparence d'un jeune adolescent de 14 ans.
DESSIN ANIME :
Rox et Rouky
MÉTIER :
Étudiant
ATTIRANCE :
Il n'a pas véritablement de préférence, il est bi.
STATUT :
Célibataire
GOÛTS :
Jouer à l’extérieur est son passe-temps préféré. Vous le chercher ? Lever les yeux en direction d’un arbre, il doit s’y trouver. S’il n’est pas au sommet d’un arbre à risquer de se casser une jambe, vous le trouverez en train de nager à la piscine.  
PLUS GRANDE PEUR :
Les orages.
SIGNES PARTICULIERS :
Il a un bon sens de l’équilibre et il est le meilleur coureur de son année. Il discute avec les animaux.
GROUPE :
Fantastic Animals
CÉLÉBRITÉ :
Chandler Riggs
LE PORTAIL :
New-York!
CREDIT IMAGE :
Myself




Carac
tére


Encore très jeune sous forme animal, il est difficile de ne pas penser à son caractère joueur et innocent. En effet, ce jeune renard n’a pas une once de méchanceté au fond de lui et cela lui créé bien des soucis puisqu’il ne pense pas qu’un comportement de ce genre soit possible. Malheureusement, joueur veut aussi dire créateur d’accidents. Quel enfant n’a jamais dit : « Mais je ne faisais que jouer. » ? Rox a sans doute dû le dire beaucoup plus souvent que quiconque, lui qui est le meilleur ami d’un chien de chasse.  Il ne comprend pas toujours pourquoi les gens lui dit de faire attention et que son amitié avec Rouky ne pourra pas fonctionner. C’est un ami. Un meilleur ami ! C’est impossible que quelque chose les sépare ! Entêté par cette conviction, Rox est particulière susceptible lorsqu’il est temps de critiquer quelqu’un qu’il aime beaucoup.

Malgré tout, il reste quelqu’un ayant un très grand cœur qui ne voit pas les différences des gens. Il est un enfant bavard et qui adore se faire de nouveaux amis. On peut même dire de lui qu’il est très chaleureux et digne de confiance. Quoique l’expression rusée comme un renard ne vient pas de nul part et Rox a plus d’un tour dans son sac pour tirer avantage d’une situation… Ou pour tout simplement gagner à un jeu.

Désormais dans un corps d’humain, Rox prend avec importance le bien-être des animaux du quartier en les nourrissant et en les cajolant. Il lui arrive même parfois d’en cacher dans sa chambre lors des nuits d’orage pour être sûr qu’il ne leur arrive rien.




 




Dernière édition par Le plus beau des beaux le Lun 29 Mai - 15:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
๏ Date d'inscription : 11/02/2016

MessageSujet: Re: Le retour du squat  Dim 28 Mai - 19:53


Co
nte



« You're breaking all the rules, they can't understand the magic of your wonderland. Oh I hope... I hope it never ends.  »





 Tout était flou. Rox tentait d’aligner ses pattes sans tomber, chose bien difficile pour lui. Un coup de langue, puis un second. Un baiser. Chaud. Réconfortant. Sa vision s’éclaircit lentement et une jolie renarde apparue. Sa maman. Il se glissa auprès d’elle et téta jusqu’à ce que ses yeux se ferment à nouveau. 3 jours étaient passés et la jeune mère avait repris des forces.  Celle-ci décida de sortir du terrier pour se trouver quelque chose à manger, mais elle revint presque immédiatement en courant et elle attrapa par la peau du cou le petit.

Des feuilles de tous les couleurs, du vent. Les yeux de Rox étaient excités de voir toutes ses merveilles pour la première fois, mais quelque chose n’allait pas, il le sentait au fond de lui. Un bruit sourd et un jappement au loin. Une envolée d’oiseaux.  La renarde le déposa dans les herbes hautes près de la clôture d’une ferme et retourna au loin. Tout petit, il chercha malgré tout à voir en sa direction. Il ne la voyait plus… Mais il entendit un second bruit sourd. Sa maman ne reviendrait pas.

« Pauvre petit si mignon … » Une voix s’était approchée et surpris, Rox tenta de se cacher, mais cet oiseau semblait bienveillant et il se sentit rapidement en sécurité avec elle. Il crut au départ qu’elle souhaitait prendre soin de lui, mais il revint rapidement à la réalité quand la chouette repartie aussi vite qu’elle était venue.

Et voilà, il se faisait une seconde fois abandonné. Il se coucha alors, fixant ses pattes, prêt à mourir seul. Cependant, la dénommée Big Mama revint en compagnie de deux autres oiseaux. Ceux-ci semblaient tous aussi désolés de sa situation et voulurent sans attendre l’aider. « Hey! Je crois que j’ai une idée ! » Avait lancé le plus petit des trois. Sans perdre plus de temps, il indiqua son plan et ils s’exécutèrent. Curieux, le renardeau voulut regarder, mais un jupon lui tomba sur la tête, le couvrant complètement.

« Mais qu’est-ce qu’ils mijotent ces oiseaux ? » La réponse fut vite donnée lorsque la vieille dame leva le morceau de tissu et qu’elle le vit terrifié. Il voulut se défendre en lui donnant des coups de griffes, mais encore très jeune il tomba. « T’es un petit coquin toi. » La seconde alternative fut de fuir, mais elle l’attrapa par la peau du coup et l’emmitoufla dans son tablier. Rox s’arrêta. Il avait l’impression de vivre quelque chose de familier. Une chaleur. Un bien-être.

Elle l’amena à l’intérieur et elle lui prépara un biberon de lait qu’il s’empressa d’engloutir. Cette sensation de sécurité… Le confort des bras humains et son odeur si doux. « Comme je suis contente … Grâce à toi je ne serai plus jamais seule. »

Les journées à la ferme passèrent et Rox se sentit rapidement chez lui. Ayant un terrain très vaste, jamais il ne pouvait s’ennuyer. Par contre, le jeune renard avait tout de même un endroit préféré : la grange. Il adorait jouer avec la queue d’Abigaël, même si dame Tartine le lui interdisait. Évidemment, ce n’était pas la seule bêtise qu’il pouvait faire et il était régulier pour lui de se faire gronder. « Tu es fier de ce que tu as fait ? » qu’elle lui répétait en le soulevant de terre, mais chaque fois, elle n’arrivait pas à le disputer correctement, amadouée par ses grands yeux.

Ce fut lors d’une de ces journées, après s’être fait rejeté par Dinky et Piqueur qui chassait une chenille que Rox partit chassé le papillon et qu’il tomba sur un animal reniflant le sol. « Qu’est-ce que tu sens dis ? » Sans même lever les yeux, celui-ci lui parla d’une piste qui s’avérait à être Rox.  « Je m’appelle Rox. Moi j’suis un renard et toi t’es quoi? » Avait-il dit de façon fier en secouant son pelage soyeux. « Mon nom c’est Rouky. Et moi j’suis un chien de chasse ! »

Sans perdre une seconde de plus, Rox l’invita à jouer à cache-cache. Ne voulant pas perdre à cause de l’excellant flaire de son nouvel ami, Rox utilisa de nombreux subterfuges pour brouiller les pistes. Ils y jouèrent pendant toute l’après-midi, à la grande surprise de Big mama.

« Rouky, tu es mon meilleur ami. » annonça-t-il une journée alors qu’ils étaient ensemble. Malheureusement, un homme siffla le chiot peu de temps après et ils durent se dire au revoir, en se promettant toutefois de se revoir. Malgré cette promesse, ce fut la dernière fois qu’ils purent se voir en toute liberté puisque Rouky était désormais attaché.

Croyant que jouer ensemble sur le terrain d’Amos Slide était une bonne idée, Rox s’aventura dans le baril de Chef qui se réveilla et le pourchassa à travers la ferme. « Cours vite Rox ! » Tentant de fuir par toutes les stratégies possibles, Rox alla jusqu’à se cacher dans une boîte aux lettres, mais ce fut lorsqu’il vit dame Tartine en voiture qu’il vit la véritable sortie de secours. Se faisant tout de même poursuivre, Rox sauta à l’arrière du véhicule et il se cacha derrière les sceaux de lait qui se retrouvèrent rapidement troués. Son cœur battant la chamade, Rox observait la scène. Ils parlaient de poules. Rox aurait voulu les manger. Mais pourquoi ? Pourquoi il aurait mangé des poules ? Il n’avait jamais touché à une poule de dame Tartine… Enfin, pas méchamment. « Si je reprends votre renard sur mes terres, je tire aussi vrai que je m’appelle Slide, mais cette fois je ne le raterai pas ! »

Après ce jour, Rox se retrouva enfermé à l’intérieur de la petite maison de la vieille femme. Celle-ci craignait beaucoup trop de le voir encore rôder autour de la ferme voisine. Cependant, en voyant Rouky partir à la chasse, Rox ne pouvait pas rester là sans lui dire au revoir. Big mama vint le voir lorsqu’ils prirent finalement la route. « Je voulais juste  dire au revoir à Rouky, mais je suis arrivé trop tard… » Lui avait-il répondu lorsqu’elle lui demanda ce qu’il faisait là. C’était certes une idée irréfléchie, mais Rox s’ennuyait de son meilleur ami et il ne savait pas quand est-ce que celui-ci allait revenir.

Voulant bien faire, la chouette lui expliqua qu’être ami avec un chien était une très mauvaise idée. Évidemment, Rox ne voulut rien entendre à ce sujet : « Oh Big mama! Rouky ne me fera aucun mal, on est copain. C’est mon meilleur ami ! » De belles paroles, mais qui pouvait promettre que ce serment allait durer ?

Les feuilles tombèrent une à une des arbres pour créer un tapis multicolores dans la forêt. Rox alla se balader à l’extérieur, désormais accessible puisqu’Amos Slide n’était plus là. Il arpentait les sentiers sans amusant, s’ennuyant de son ami. Big mama s’installa rapidement dans le creux d’un arbre lorsque le froid arriva, mais Dinky et Piqueur restèrent dans des abris de fortune jusqu’à ce qu’ils n’en peuvent plus de la neige et du vent glacial. L’arrivé de la neige enleva le peu d’envie de Rox à aller à l’extérieur et il préféra passer ses journées en compagnie de dame Tartine devant un feu de foyer.

C’est par l’une de ses journées froides d’hiver que la vieille dame s’était installée sur son fauteuil, une tisane et un livre à la main. Le renard ayant bien grandit se coucha à ses pieds et la regarda de ses yeux doux pour qu’elle lui lise l’histoire. Profitant de la douce chaleur des flammes et du confort du tapis sur lequel il était installé, Rox bailla et s’endormit.

♦ ♦ ♦

En se réveillant, Rox ne retrouva pas ses traces… Son odeur était disparut… Et pire encore, une odeur immonde avait pris sa place. Une voiture klaxonna soudainement, ce qui le fit sursauter. Il voulut se cacher dans l’entrée d’un magasin, mais la porte s’ouvrit et elle le fit tomber de tout son long. Il réalisa alors que quelque chose clochait avec son corps. Des mains… Des bras… Les siens ? Il les avança vers son visage et les dévisagea pour ensuite les déposer sur ses joues imberbes. Se tapotant frénétiquement le corps, il se répéta que ce n’était qu’un rêve.

La personne qui l’avait fait tombé, un homme dans la quarantaine et bien habillé, était resté auprès de lui en se demandant s’il devait faire quelque chose pour lui. Finalement, il prit la parole d’un ton hésitant : « Est-ce que tout va bien ? Veux-tu que j’appelle ta maman ? » Les pupilles clairs de l’ancien renard se posèrent finalement sur lui. « Elle est morte… On lui a tiré dessus. » Le teint de l’homme changea alors pour la couleur cramoisie, gêné par sa question si soudainement déplacée. « Et ton père ? Oh, tu es blessé. »

Ayant tombé tête première sur le trottoir, Rox s’était réceptionné sur ses avant-bras qui étaient désormais écorché a vif.  Il voulut lécher sa blessure par instinct, mais l’homme sortit son mouchoir de son veston pour lui enlever le sang qui séchait. « Merci…  » Il était gentil, cet homme, pas comme Amos Slide. « Je le connais pas… Mon papa. » Il prit une pause et fixa le sol, légèrement triste, mais une étincelle apparue dans son regard. « Mais une gentille veille femme s‘occupe de moi !» Oui, pour ça, dame Tartine était une femme très gentille ! Toujours là à lui donner du lait et à se bercer près de la cheminé les soirées fraîches.

« Tu sais comment retourner chez toi ? New-York est une très grande ville. » Où ça ? Rox regarda autour de lui, la bouche légèrement ouverte en s’apercevant qu’il ne reconnaissait aucun élément. Les choses étaient si différentes… Les routes en pierre, les voitures recouvertes de métal et ses vagues de personnes qui passaient sans même lui prêter attention. C’en était effrayant. « Non, je connais pas… Mew-Work ? »

Après une discussion quelque peu étrange pour les deux, l’inconnu lui proposa de venir chez lui pour nettoyer correctement ses blessures pour éviter une infection. Arrivés, l’homme demanda à sa femme de s’en occuper et il se dirigea vers la cuisine où il prit le téléphone pour contacter la police.

Lorsque la police débarqua, Rox eut un violant geste de recul, les trouvant beaucoup trop autoritaire et sans émotion. On lui posa beaucoup de questions, beaucoup trop. Il fut incapable de répondre à la majorité d’entre elles, ce qui agaça l’un des policiers. « Il pourrait ne pas exister et ça ne changerait rien ! » avait-il hurlé en tapant sur le dessus de la table. L’enfant s’était alors cramponné à son siège et failli tomber à la renverse. C’est alors que la femme proposa aux policiers de s’occuper de lui jusqu’à ce qu’il y ait un débouché sur l’enquête puisqu’ils étaient une famille d’accueil. Le rouquin hocha vivement la tête, les yeux ronds et toujours agrippé à la chaise, sans comprendre ce que cela impliquait. Si les policiers effrayants pouvaient partir, il était prêt à accepter n’importe quoi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le retour du squat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» retour au travail....
» Le 23 mai Varadero me voilà/et c'est grâce à vous/retour à la réalité
» Est-ce que quelqu'un a vu le retour de Nounou McPhee
» Retour maison
» Retour 3D' S-Pagne...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Hani Forum Test :: INVITE TEST-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet